mercredi 14 septembre 2016

5-moyens-de-faire-de-largent-avec-votre

Le crochet, vous en rêvez la nuit ? Ou plutôt, vous pensez tellement au crochet que ça vous empêche parfois de dormir ?!!
Dès le matin, vous prenez votre crochet, et passez des heures à feuilleter des magazines dans les bureaux de presse à la recherche DU modèle ultime qui vous donne des palpitations tellement il est trop beau ?
Tout ce dont vous rêvez pour Noel/votre Anniversaire/la st Valentin ... c'est un bon d'achat dans votre magasin de laine préféré ?

Rassurez-vous, vous n'êtes pas le(la) seul(e). Et c'est plutôt une bonne maladie que d'être passionné(e) par quelque chose.

Mais tant qu'à faire, autant que cette passion soit constructive ! Que ce soit pour acheter plus de pelotes sans culpabiliser, ou remplumer notre ego, gagner un peu d'argent grâce à notre passion c'est une satisfaction sans égale !



Je vous propose donc 5 moyens de valoriser vos talents et votre passion pour le crochet, faisant chacun appel à des compétences différentes. Promis, chacun(e) d'entre vous devrait se reconnaître dans au moins l'un d'entre eux ! Nous avons tous des compétences dont nous ne sommes même pas conscient(e)..

NB - Il va sans dire que pour rester dans la légalité, vous aurez besoin d'un statut pour votre entreprise, mais ce n'est pas l'objet de cet article... Perso je suis une grande fan du statut auto-entrepreneur, ultra simple à gérer pour garder le maximum de temps pour la création.

1/ Vendre les objets que vous avez crochetés

Vous adorez crocheter, du matin au soir, et vous voudriez vendre vos créations ? Que ce soit des créations personnelles fruits de votre créativité, ou en suivant des modèles (mais pas n'importe lesquels, cf ci-dessous), c'est une super option pour celles qui ne peuvent pas rester longtemps sans un ouvrage en main.

  • Il faut aimer crocheter, vraiment beaucoup, et potentiellement toute la journée. Par exemple si vous faites des bonnets ou des chaussons de bébé et que ceux-ci ont du succès, vous risquez de devoir en faire des dizaines à la suite, sans changer de modèle voire parfois de couleur. 
  • Crocheter au gré de vos envies c'est bien, mais pour vendre il faut aussi surtout être à l'écoute des besoins/désirs de votre clientèle. C'est un équilibre forcément difficile à atteindre pour ne pas se retrouver avec beaucoup de stock invendu: l'idéal est de commencer par crocheter quelques exemplaires variés (un de chaque) pour montrer ce que vous pouvez/savez faire. Puis s'en tenir aux commandes précises des clients.
  • Vendre oui, à quel prix? C'est un peu LA question qui revient souvent. Pour moi, c'est surtout une affaire de positionnement et de valeur que vous souhaitez donner à votre travail: Oui, de nombreuses personnes ne peuvent pas s'offrir un pull fait-main à plus de 100 €. Mais peut-être que ce ne sont pas les bonnes personnes pour votre cœur de cible ? Personnellement, je ne cherche pas du tout à vendre des pulls tous faits, mais lorsque je le fais, je facture entre 100 et 150 € pour un pull femme + le coût de la laine & frais de port. Si en revanche, vous crochetez vraiment pour le plaisir, que cela se vende ou non, mais souhaitez faire plaisir à d'autres et vider vos placards tout en remboursant le coût de votre laine, alors c'est une autre histoire. Il suffit juste d'en être conscient et de poser ses prix en toute conscience. Personnellement, mon critère est toujours "A quel prix je serai contente et pas frustrée de crocheter cet objet ?". Si je peste intérieurement contre la cliente pendant tout le temps que me prends le crochetage de l'objet, c'est que mon prix n'était pas le bon...! :-)
  • On vous a passé commande, mais une fois la laine achetée et l'objet crocheté, plus personne ne répond à vos emails ? Pour éviter ce scénario auquel tout le monde a forcément été confronté une fois, prenez votre courage à deux mains et demandez un acompte - perso je demande la moitié - avant de commencer à travailler sur une commande. C'est dur, mais nécessaire !
  • Ou vendre ? Chaque personne va être différente. Pour certaines, le bouche à oreilles suffit, amis et amis d'amis... tandis que d'autres vont faire les marchés de Noel (attention à la concurrence du made in China, contre lequel il est difficile d'argumenter face à des personnes non sensibilisées à la valeur du fait-main local).. Ou vous pouvez aussi créer un blog/site perso/page Facebook montrant vos talents, racontant les histoires de chaque création réalisée sur mesure selon des demandes particulières... Ecoutez surtout votre ressenti et faites ce qui vous semble le plus naturel: si vous détestez être assis(e) face à un ordinateur, alors le blog n'est surement pas la chose la plus adaptée pour vous.
  • Enfin, attention de ne vendre que des créations originales OU utilisant des patrons de designers autorisant la vente des objets crochetés avec leurs patrons: Perso, j'autorise la vente des objets crées avec mes patrons de crochet !
  • Le conseil en +: Pour trouver votre clientèle, attention de ne pas viser les fans du crochet: eux ils savent faire, et n'ont pas besoin de vos services ! Visez plutôt les personnes appréciant la beauté du fait-main, du travail artisanal, qui tomberont amoureuses de laines ou patrons spécifiques..
  • Votre plan d'action: Faites un liste des objets dont on vous dit souvent "tu devrais les vendre", préparez-en quelques exemplaires, photographiez-les, et réfléchissez à vos prix. Puis commencez à faire passer le mot autour de vous par tous les moyens imaginables: emails aux amis et à la famille, en leur demandant de faire tourner l'info à ceux que cela peut intéresser, démarrer un site/blog/shop/facebook pour que vos créations aient leur petit coin d'internet à eux. Si vous voulez vendre sur des marchés artisanaux ou marchés de Noël, renseignez-vous auprès de votre mairie ou faites des recherches sur internet.. et inscrivez-vous à votre premier marché !



2/ Ecrire des articles et tutoriels sur la technique du crochet

Vous aimez explorer et découvrir des nouvelles techniques, inventer de nouveaux points ? Pourquoi ne pas partager ça avec d'autres passionnés, et tant qu'à faire, en tirer un peu de revenu ?
  • Il faut aimer le coté technique du crochet, se régaler de livres de points, de blogs techniques... Si vous lisez l'anglais c'est un plus car vous aurez accès à une quantité incroyable de ressources anglophones, pas toujours traduites en français
  • Sur un blog, nul besoin d'être un spécialiste pour se lancer: il suffit d'être honnête et d'inviter les lecteurs à partager vos découvertes. Au contraire, bien présenté, le blog d'une débutante qui explore et découvre tous les points et techniques particulières du crochet peut vraiment "parler" à d'autres débutants qui eux, n'auront pas le temps de faire toutes ces recherches mais sont intéressés par les conclusions de vos explorations !
  • Parmi les compétences requises: savoir bien écrire et prendre de bonne photos pour illustrer vos tutoriels ! L'aspect visuel compte beaucoup dans l'attractivité de tutoriels ou d'articles en ligne. Et bien sur, il vous faut soit un blog ou site web pour publier vos tutos et articles. 
  • Ou bien vous pouvez aussi écrire des articles de fond et les proposer à des magazines spécialisés dans le crochet: regardez dans les pages de garde de votre magazine préféré: on y trouve toujours au moins un contact à qui vous pourrez envoyer vos propositions d'articles. Qui ne tente rien n'a rien ! 
  • Valorisation financière: sur des tutoriels de blog, vous pouvez inclure des liens affiliés pour toutes les fournitures utilisées dans votre tuto. Amazon et Buttinette proposent des programmes d'affiliation qui vous permettent généralement de gagner entre 5 et 12 % du montant des commandes passées via vos liens d'affiliation. Si vous publiez un article dans un magazine papier ou en ligne, vous toucherez une rémunération fixe en échange (variable selon les publications).
  • Si vous publiez sur votre blog, certaines plateformes de blog vous proposent aussi d'afficher des publicités... Mais il faut aussi savoir ne pas faire feu de tout bois: est ce que vous souhaitez vraiment que vos lecteurs voient apparaître sur votre blog des pubs sur lesquelles vous n'avez aucun contrôle  ? Est ce que cela renforce votre crédibilité ou l'affaiblit ?
  • Le conseil en +:  pour arriver à vendre via les liens affiliés que vous proposez, il faut que vos articles ou tutos collent vraiment aux attentes de vos lecteurs, et que vous ayez du plaisir à les écrire ! Cela ne marche que si tout le monde (= vous & eux) est gagnant et a l'impression d'avoir fait une super affaire. Par exemple quand j'ai recommandé les crochets Susan Bates que j'aime tant, j'ai indiqué un endroit où les acheter à un prix imbattable.. quitte à ne pas vendre ceux que j'avais en stock, achetés plus chers :-P
  • Votre plan d'action: Commencez par faire une liste de thèmes qui vous intéressent et sur lesquels vous aimeriez écrire un article/tuto. Faites des recherches, crochetez, expérimentez, prenez des photos en cours de route.. Puis rédigez ! Ne vous mettez pas la pression, l'article peut ne pas être parfait du premier coup..Si vous avez des ami(e)s crocheteurs(ses), demandez-leur un retour sur votre premier jet pour vous améliorer. Si vous n'avez pas encore de blog, créez-en un (il existe des tonnes de plateformes gratuites. Perso, je recommande Wordpress, ou blogspot). Puis lancez-vous et publiez votre premier article !


OU une autre forme de tutos... ce sont des tutos en vidéos, c'est à dire Créer des vidéos de crochet

  • il faut aimer le coté technique du crochet, avoir envie d’expérimenter des choses nouvelles, ou tout simplement avoir une telle personnalité que vos vidéos intéressent les autres crocheteurs !
  • Compétences requises: savoir filmer de bonnes vidéos, et avoir une caméra/ APN de qualité suffisante
  • il vous faudra vous créer une chaine Youtube (ou Dailymotion, mais  a priori c'est Youtube qui concentre bcp de traffic)
  • Valorisation: avec des publicités affichées par le diffuseur. Comme je n'ai encore jamais tenté cette option, je n'ai pas bcp d'infos à partager.. mais a priori pour commencer à gagner de l'argent avec Youtube il faut créer du contenu qui intéresse vraiment beaucoup de monde afin d'avoir un groooos trafic.


3/ Créer vos propres patrons de crochet

Vous adorez inventer et créer sans suivre de modèles ? Vous avez envie de partager vos créations avec d'autres crocheteurs/euses et mieux encore, de voir vos créations réalisées par d'autres ? Et en plus, de gagner de l'argent pour ça ? Alors il n'y a plus qu'à se lancer.
  • A la base, il y a deux modèles financiers possibles: publier des patrons gratuits, valorisables par exemple via des liens affiliés sur les fournitures, comme dans le cas des articles techniques
    OU publier des patrons payants. C'est ce dernier cas dont je vais essentiellement traiter, même si beaucoup de points sont valables dans les 2 cas.
  • Publier et vendre vos patrons de crochet, c'est le moyen de valoriser votre crochet à la fois le plus "rentable" sur le long terme (les patrons se vendent même la nuit pendant votre sommeil ou vos vacances à la plage), tout en étant parmi les plus ardus car il demande un très large panel de compétence pour que cela fonctionne.
  • Créer ses propres patrons est une entreprise qui implique une multitude de tâches, du crochet et de la création en lui-même à la prise de notes, l'écriture des instructions, la mise en page, les calculs éventuels si vous incluez plusieurs tailles, la prise et retouche de photos du modèle terminé, ... et bien sur la vente et la promotion via les réseaux sociaux ou marchés artisanaux.
  • Une fois les patrons écrits, il faut encore les vendre. Bien sur, on peut demander aux gens de nous envoyer un chèque, ou un montant paypal. Mais pour simplifier au maximum les transactions (et donc susciter plus de ventes), je vous recommande fortement d'ouvrir un shop sur une Plateforme de vente: Etsy, Ravelry, ALittleMarket ou Dawanda pour les principales. 
  • Oui elles prennent toutes un % sur chaque vente, mais s'occupent de tout le travail: elles sécurisent la transaction, vous trouvent même quelques clients, et pour les 2 premières citées, envoient automatiquement le pdf du patron dès que le paiement est validé. Une fois votre patron écrit et listé, vous n'avez donc plus qu'à attendre que l'argent rentre (ahem, sauf que bon, en vrai il faut aussi faire de la promo.. mais j'aime bien la formule !)
  • Le bonus c'est que comme les patrons sont dématérialisés (format pdf, pas de stock ni de coûts d'impression ou d'envoi par courrier) chaque nouvelle copie d'un patron coûte rien: Entre vendre 2 patrons par mois via votre page FB ou blog perso avec paiement par chèque (= 8 € nets pour vous, c'est l'acheteur qui paye le timbre), sans payer de commission à personne,
    OU vendre 20 patrons par mois ( = 80 € - 10/15 € max de commission = 65/70 € nets), vous préférez quelle option ? Personnellement, il n'y a pas photo.
  • On parlait plus haut de compétences multiples: Pour vendre des patrons de crochet, il ne suffit pas de les écrire.. il faut aussi les faire tester pour vérifier leur clarté et qu'ils n'ont pas d'erreur, faire des magnifiques photos (une belle photo démultiplie de manière exponentielle les chances qu'il se vende), et les faire connaitre en expliquant pourquoi les gens vont adorer ce patron (forme spécifique, technique nouvelle, manière d'écrire le patron...) par le biais d'un blog ou des réseaux sociaux. (je vous prépare d'ailleurs tout un ebook sur ce sujet..).
  • Il faut aussi se créer un réseau de "fans" qui apprécient votre travail et vos patrons. En plus d'être une clientèle privilégiée pour chaque nouveau patron, ils sont aussi vos relais privilégiés pour faire connaitre votre travail à leurs ami(e)s crocheteurs(ses). Pour rester en contact avec eux, il est essentiel de vous créer une page Facebook (Instagram marche aussi très bien) alimentée régulièrment et/ou une newsletter. Personnellement, plus que des outils de vente je considère surtout ces canaux comme des moyens de communication avec ma clientèle: quelle photo leur plait le plus, quelles sont leurs envies et leurs besoins ?
  • Le conseil en +: Si vous détestez être assis(e) devant un ordinateur et n'aimez que crocheter, ce n'est pas l'activité idéale pour vous. Si en revanche vous vous lassez vite de faire toujours la même chose, et adorez apprendre de nouvelles choses tous les jours, alors oui, vous allez vous éclater dans ce domaine !
  • Votre plan d'action: Parmi toutes vos créations passées au crochet, y en a-t-il qui ont un succès fou, où que vous alliez, tout en restant relativement aisément "explicables" ? Si vous avez de la chance, vous aviez peut-être même pris des notes ? Sinon, crochetez-en un deuxième exemplaire, et cette fois notez précisément ce que vous faites à chaque rang ou tour. Rédigez le patron, si possible avec des photos intermédiaires de l'ouvrage, tout en expliquant au maximum ce que vous faites en suivant les standards habituels de notation du crochet. Une fois écrit, trouvez des ami(e)s crocheteurs(ses) volontaires pour tester votre patron et vérifier qu'il ne comporte ni oubli ni erreur.. Et votre patron sera prêt pour la postérité !

4/ Devenir un bloggeur influenceur:

Etre blogueur influenceur, c'est partager votre opinion et vos critiques de produits relatifs au crochet, comme des patrons de designers que vous aimez bien, des livres qui viennent de sortir, ou encore de nouveaux produits dont tous les crocheteurs se demandent s'ils vont les acheter ou non...
La mission d'un bloggeur influenceur c'est de faire découvrir à leur réseau tout ce qui touche au crochet et qu'il ne faut pas rater, ainsi que  les nouveautés ...avant les autres !

  • Si vous aimez écrire, tester plein de choses différentes, que vous savez argumenter et que les gens aiment avoir votre opinion sur des produits.. alors c'est un moyen idéal de valoriser vos compétences particulières en crochet !
  • Vous pouvez partager vos produits et découvertes favorites sur plusieurs types de produits et services: des patrons de crochet bien sur, mais aussi magazines ou livres de crochet, du matériel (laine ou crochets..), ou des services utiles aux crocheteurs (logiciels pour créer des diagrammes, plateformes de blogs ou de magasins en ligne...). 
  • Valorisation financière: par le biais de liens affiliés: Etsy propose un système d'affiliation qui vous permet de toucher un % sur les patrons de designers indépendants que vous aimez (par exemple des patrons de ma boutique Etsy !!).
    Pour les livres et magazines dont vous pourrez faire des critiques il y a bien sur Amazon, et pour de la mercerie, crochets ou laine, Buttinette a également un programme d'affiliation qui semble intéressant.
  • Le conseil en +: observez tout ce qui vous est utile et dont vous ne pourriez pas vous passer dans votre vie de crocheteur(se): ce sont ces produits là dont vous parlerez le mieux et qui donneront le plus envie aux autres de les avoir absolument aussi. Sinon, un blog listant des publicités creuses n'a aucun intérêt, et n'engendrera aucune vente ! Pour que ce concept marche, il faut que les lecteurs n'aient pas l'impression que vous cherchiez à leur "vendre" quelque chose, mais plutôt que vous partagez un secret bien gardé avec eux. 
  • Votre plan d'action: Prenez quelques jours d'observation pour lister toutes ces choses dont vous adorez vous entourer quand vous crochetez: Quels livres, quels crochets, quelles laines... Demandez-vous pourquoi ils vous sont si précieux. Puis notez tout ça: ce sera la matière de vos tous premiers articles ! Ensuite il ne vous reste plus qu'à prendre la plume et créer votre blog...


5/ Enseigner le crochet autour de vous

Vous aimez le crochet, vous aimez suivre des patrons, découvrir des techniques.. et surtout partager votre passion avec d'autres ? Vous êtes plutôt patient(e), avec un bon contact avec les autres, organisé(e), et surtout très très passionné(e) ?
Pourquoi ne pas organiser des cours de crochet ! Cours pour enfants ou pour adultes, pour débutants ou crocheteurs confirmés... tout est possible !

  • Si vous disposez déjà d'un réseau et surtout d'un local, vous pouvez proposer des cours en direct. Sinon, allez simplement frapper à la porte de votre MJC locale, magasin de laine, ou même bibliothèque, en leur proposant quelques idées de cours que vous pourrez ensuite affiner ensembles.
  • Peur de ne pas être à la hauteur ? Commencez par proposer des cours gratuits à des ami(e)s afin de prendre confiance, et leur demander ce que vous pourriez améliorer dans votre façon d'enseigner. On a tous commencé comme ça !
  • Attention, si vous organisez des cours portant spécifiquement sur un patron il vous faudra soit demander la permission au designer du patron si c'est un patron gratuit, soit que chaque participant achète sa propre copie du patron si c'est un patron payant (+ il est d'usage aussi d'en informer aussi le/la designer). Organiser un cours en distribuant des photocopies d'un patron, c'est juste pas possible, au secours !!
  • A quel prix ? Bien sur, on a tous tendance à commencer par des cours peu chers. Mais dès que vous aurez affiné vos talents et le contenu de vos cours, essayez de viser un tarif horaire décent pour votre travail, sachant qu'en plus du temps effectif de l'atelier, il faut compter les heures de préparation en amont, les fournitures... Et vos charges.
    A titre d'exemple, je demande 25 à 35 € par personne pour un atelier de 3 heures, sur une base de 3 personnes minimum.
  • Le truc en +: Pour se faire connaitre en tant qu'expert du crochet, n'hésitez pas à organiser diverses actions au niveau local sur le crochet: soirées tricot/crochet, actions de yarn-bombing, cours (bénévoles ou non) auprès des écoles... Cela vous permettra aussi de vous faire un réseau de personnes impliquées dans les arts du fil et/ou vos collectivités locales.
  • Votre plan d'action: Réfléchissez à vos points forts et vos envies. Est ce que vous souhaitez apprendre le crochet à des débutants ou plutôt à des crocheteurs aguéris, sur des points plus techniques ? Donner des cours à des enfants ou des adultes ? Sur une base régulière (chaque semaine) ou plutôt sous la forme de stages ou ateliers ponctuels ? Préparez une liste de propositions de cours, et lancez-vous en demandant leur avis soit à votre réseau de clients potentiels, soit à une structure locale qui dispose de son propre réseau (MJC, magasin de laine..). 

Alors ! Prêt(e) à vous lancer ?
Dans quel(s) domaine(s), pourquoi et comment ?
Racontez-nous en commentaire !





1 commentaire:

  1. Merci pour cet excellent article où tout est exprimé dans ces 5 paragraphes. En ce qui me concerne, je suis une vieille tricoteuse (bientôt 60 ans !) et je crée mes modèles depuis l'enfance. Maintenant, j'aimerais être une jeune "designer" car j'ai encore un peu d'imagination. Le parcours est long et semé d'embûches. Mon point fort : l'amour du travail bien fait. Alors pour chaque modèle, je le tricote ou crochète 3 fois afin d'atteindre une logique et une clarté dans les explications. Puis, je réalise un reportage photos (avec ou sans mannequin) pour illustrer mon patron. Ensuite je soigne la mise en page et veille aux fautes d'orthographe et aux coquilles. Je fais également appel à des testeuses. Et enfin, je publie sur mon blog et Facebook et mets en vente sur Ravelry. Quelques patrons aux aiguilles ont déjà été traduits en anglais mais j'aimerais le faire pour tous mes ouvrages tricot et crochet ; un gros travail en perspective ! Également, il faut que je m’attèle au côté commercial. Je reste confiante car je crois en la qualité de mon travail et j'avance étape par étape. Toute proposition d'aide même avec une contrepartie financière à négocier sera la bienvenue...je vous remercie d'avoir lu ce message jusqu'au bout et n'hésitez pas à me contacter...

    RépondreSupprimer